Retour d’expérience d’Emily – Projet de conservation marine aux Seychelles

Représentant 70% de la surface de la terre, les mers et océans réunissent une proportion importante des espèces biologiques de notre planète. Un grand nombre d’économies et de populations locales dépendent également des mers et océans pour continuer à vivre et à nourrir leurs communautés. Cependant les changements environnementaux causés par l’activité humaine provoquent une dégradation accélérée de la biodiversité et notamment du milieu marin.

Face à ce constat, le volontariat international offre la possibilité de venir en aide aux populations locales, aux espèces en voie de disparition ainsi qu’à l’éco système. Dans le cadre de la conservation marine plusieurs types d’actions peuvent être menées lors d’un projet d’écovolontariat : identification et recensement des espèces en voie de disparition, collecte de données pour la recherche ou sensibilisation des populations locales sur les comportements menaçant la biodiversité marine.

Les éco-volontaires apportent une aide non négligeable à l’effort de conservation marine. Selon les projets, les volontaires sont formés à la plongée sous-marine afin de pouvoir assister les professionnels et chercheurs dans leurs travaux lors des plongées. Ainsi le volontariat dans la conservation marine est aussi un moyen de donner un sens à la passion de la plongée sous-marine et de contribuer à la viabilité des fonds marins. Découvrez le témoignage de Emily Sibley, passionnée de plongée, partie pour un projet de conservation marine aux Seychelles avec l’agence Freepackers.

Vue sous-marine et de surface avec des récifs de coraux colorés et de l’école de poissons tropicaux

« J’ai toujours aimé la mer – J’ai commencé à plonger avec un tuba quand j’avais 5 ans, et depuis, je suis mordue ! il y a quelques années, et après avoir obtenu mon diplôme en biologie marine, j’ai signé pour un projet de conservation marine et une formation d’instructeur de plongée aux Seychelles. J’ai passé 6 mois à participer à l’étude scientifique du récif, tout en poursuivant ma carrière de plongeuse, et tout ça dans un véritable paradis tropical ! C’était une expérience géniale, et j’en garderai des souvenirs toute ma vie !

Après ce projet de volontariat, j’ai décidé de continuer dans le domaine de la plongée, et en 2013, je suis devenue instructrice PADI. Grâce à cela, j’ai pu voyager dans le monde entier, partager ma passion pour l’environnement marin avec des plongeurs expérimentés ou novices. En 2015, j’ai à nouveau rejoint les Seychelles, où je travaille comme Officier de plongée, dans mon ancienne maison des volontaires ! Freepackers ne m’a pas seulement offert une expérience de vie, cela m’a aussi aidée à évoluer dans ma carrière. »

Si vous souhaitez rejoindre une aventure similaire, retrouvez ici les meilleurs stages en ONG pour l’année 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *