Carnet de voyage en Thaïlande

Je vous partage cet écrit rédigé par une passionnée de voyage nommée Diana. J’espère que ce carnet de voyage en Thaïlande vous permettra de découvrir de précieuses informations sur cette destination !

Le voyage, une philosophie, un style de vie, j’ai toujours pensé que voyager nous rend de plus en plus accros à la quête des nouvelles expériences, sensations, émotions… 
A l’âge de 23 ans, et après avoir vécu au Japon et en Suisse, j’ai décidé de voyager en Asie du sud-est pendant quelques mois.

Entre tous les destinations, une de celle que j’attendais le plus c’était naturellement la Thaïlande.
 Une destination incontournable si on décide de voyager en Asie, avec sa richesse culturelle, ses plages paradisiaques, et sa cuisine original, la Thaïlande est un pays vraiment unique.

Sa popularité est si grande, que l’affluence massive de touristes dans les spots les plus populaires, les a rendus un peu mois magique. 
Ce point-là était une de mes principales craintes avant de partir. Je voulais être certaine que j’allais voir la Thaïlande encore authentique, loin des sentiers battus remplis de touristes.

J’ai débuté mon voyage juste avant la saison des pluies (fin avril, début mai). Si on est prêts à sacrifier quelques jours de soleil, et d’accepter quelques tempêtes de pluie passagères, je pense que c’est la période idéale. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de touristes ! En tout cas, des tonnes…

Les seules touristes que vous retrouverez sont le backpacker, le digital nomade, et le voyageur occasionnel à la quête d’expériences authentiques… une source d’amitiés imprévues, rencontres inoubliables, et heures de conversation intéressantes qu’auront, peut être un impact conséquent dans votre vie.

Voyager seule est une expérience très enrichissante sur le plan personnel, tout le monde le sait et je n’ai pas besoin de le répéter ici. 
J’ai fait une petite recherche avant de partir de façon à trouver des destinations que j’aimerais voir à tout prix ou des expériences que j’aimerais vivre, mais j’ai laissé mon planning assez ouvert et je me suis lancée un peu à l’aventure.

Bangkok

Bangkok, est une ville très grande et un peu trop engorgée par ses 14 million d’habitants, mais encore très authentique, si on décide de se promener un peu dans le marché flottant ou dans les quartiers de la vieille ville.
 Des attractions comme le Grand Palace, Wat Prakeaw, Wat Arun et Wat Pho, même si elles sont clichées et remplies de touristes toute l’année, elles méritent le déplacement et font parties de cette expérience culturelle qu’on espère découvrir.

Les îles

Les expériences les plus incroyables que la Thaïlande a à offrir se retrouvent plutôt dans les côtes. On connait tous des noms comme Pukket et Maya bay et Ko- Lanta, mais la Thaïlande possède des dizaines d’autres iles et plages qui méritent vraiment d’être vues.

Pendant le début de la saison des pluies, la météo est généralement assez clémente, parfois il y a des tempêtes de pluies mais le ciel se dégage assez vite. L’avantage de cette période est que les plages ne sont pas engorgées et on peut très facilement y trouver des petites plages vierges ou on peut relaxer et apprécier la solitude.

Prenez un ferry vers Ko-Phiphi et louez un lit dans un des nombreux bars\hostels sur la plage. Vous pourrez faire la fête et dormir sur place. Après tout, votre lit sera à 10 mètres de la piste de danse (attention pour ce qui ne veulent pas faire la fête pendant la nuit, le bruit peut être un problème), ou vous pouvez tout simplement dormir sur un transat et vous réveiller avec le soleil, une expérience assez belle dont vous vous rappellerez toute votre vie.

Petites astuces

A Ko Phiphi, je conseille de faire un tour en bateaux avec une des agences locales. Le tour dure une journée entière, avec de la nourriture inclus et la visite des plus beaux endroits autour de l’ile. Vous avez aussi plusieurs écoles de plongée avec des prix beaucoup plus attractifs qu’en Europe et vous pouvez avoir des cours durant plusieurs jours. Apercevoir une tortue ou un requin pendant ses exercices est assez courant. Passez par « The Charlie’s House » pour le meilleur brunch de l’ile ! « The Mango Garden » est aussi incroyable, avec en plus une très belle vue de l’esplanade.

Louez un kayak et faites le tour de l’ile, il y a des petits plages et grottes vraiment magnifiques. 
N’oubliez pas de monter sur le point de vue de l’ile avant la fin du jour pour profiter du coucher du soleil, c’est une image que vous n’oublierez jamais !

Et pour finir la journée, rendez-vous dans la plage à la fin de la journée et profitez de seaux de daiquiri pour pas plus de 100 baths, soit 2,50€, et donc plusieurs heures de boisson… 
D’autres endroits à ne pas manquer sont sans aucun doute l’ile de Riley, Koo tau, Koo Chang, Koo Mook, Ko Samui,et Ko-Lanta.

Chiang Mai

Très populaire dans les dernières années, Chiang Mai est devenue très vite la base d’opérations des digital nomades du monde entier. Belle, avec une meilleure qualité de vie que la capitale, de la connexion wifi de qualité partout et des prix qui défient toute concurrence venant des villes occidentales, La Perle du Nord compte avec une grand communauté d’expatriés venant de toute part.

Petites Astuces

La ville possède plusieurs attractions historiques comme Wat Prathat Doi Suthep, Wat Prasingh et Wat Chedi Luang.
 Chiang May est aussi connu par sa richesse culinaire que vous pouvez apprécier dans le Gate Market. Essayez le Khao Soi, un curry avec des pattes a l’œuf, très original et typique de la région. 
Ne ratez pas l’opportunité de faire de la randonnée dans le parc national de Doi Inthanon. Ce parc, est devenu assez populaire après la construction des 
Royal Chedis, pour le 60ème anniversaire du roi et de la reine de Thaïlande. 
La vue du coucher de soleil de cet endroit est absolument incroyable.
 Consacrez un jour pour sortir de la vile et rencontrer les tribus du mont Karen. Surnommés les Long cous, les femmes de ces tribus introduisent des anneaux décoratifs autour du cou, dès leur plus jeune âge. Ces anneaux poussent les épaules et les clavicules vers le bas, ce qui leur rallonge le cou. Au début, cette « visite » peut sembler un peu intrusive, mais très vite l’hospitalité des locales nous faits sentir plus confortable.

La cuisine locale

La cuisine traditionnelle thaïlandaise mérite aussi qu’on la découvre. 
Essayez le curry rouge, le pad thaï, le khao tai et le Som Tum, et profitez à fond des fruits tropicaux comme la papaye, la mangue et l’ananas. Vous les trouverez en vente dans toutes les rues et le goût est beaucoup plus intéressant qu’en Europe.

Diana Rio est la rédactrice de ce carnet de voyage en Thailande. Diana travaille pour la société  Trendhim, au Danemark.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *