De Miami au parc national des Everglades : le récit de voyage d’Alexandre

Cet été, en voyage aux États-Unis, j’ai passé quelques semaines à la pointe sud-est du pays. La ville emblématique de cette partie du territoire américain est incontestablement Miami. Forte d’une agglomération de plus de 5 millions d’habitants, elle est dans le top 10 des villes américaines les plus connues, les plus visitées, et les plus attractives. L’idéal pour profiter d’un séjour à Miami est de penser à la location d’une voiture au Miami Airport, que vous pouvez louer par exemple pour une semaine.

Miami
Miami
© TimuM
Villa à Miami
Villa à Miami
© slack12

Disposer d’une voiture m’a permis de découvrir toute la richesse de la ville de Miami, mais aussi de ses alentours. Sa station balnéaire est particulièrement réputée, tout comme son port de navires de croisières, plus grand port de navires de croisières au monde ! Plus de 4 millions de personnes transitent chaque année par le port de Miami, un chiffre inégalé dans le monde, ce qui montre bien l’attractivité de cette ville. Ce n’est pas pour rien que l’on surnomme Miami « la Porte des Amériques ». Il y a un très fort lien avec la population latino-américaine à Miami, que ce soit des cubains ou des mexicains, qui tentent de s’assimiler au mode de vie américain. Le melting-pot est bien réel à Miami, mais pas toujours le meilleur. Cela n’en fait pas moins une ville passionnante à visiter et à étudier.

Ville et port de Miami
Ville et port de Miami
© CliffMuller

Un matin, j’ai décidé de prendre la route et de me rendre à Everglades City, à 130 kilomètres de Miami, dans le Collier County. Cette ville est tout à fait particulière : elle ne compte que 500 habitants et n’arbore rien de particulier, si ce n’est qu’elle héberge le Gulf Coast Visitor Center du parc national d’Everglades, qui est évidemment le motif de mon déplacement.

Le parc national d’Everglades, grand de 600 000 hectares, s’évertue à protéger et à maintenir à l’état naturel 20% de la région d’Everglades, qui est une large région subtropicale de 15 000 km² située au sud de la Floride, et qui fut habitée par les amérindiens pendant plusieurs millénaires. Grâce à sa préservation contre les diverses menaces humaines, cette zone a su garder sa très riche faune et flore, et on y trouve ainsi encore aujourd’hui de magnifiques panthères de Floride (qui ressemblent plus à des pumas), les alligators, des hérons, et bien d’autres espèces animales. Au niveau de la végétation, on y trouve des hammocks tropicaux (arbres très feuillus), des forêts de longs pins, des taxodiums, des mangroves, ou encore de nombreux crustacés et mollusques dans les zones aquatiques.

Parc National des Everglades
Parc National des Everglades
© Réal Filion

Près d’un million de personnes visitent chaque année la plus grande étendue sauvage tropicale des États-Unis. Au niveau de la superficie, seuls Yellowstone et la Vallée de la Mort font mieux qu’Everglades, dont les prairies, les forêts et les rivières s’étendent à perte de vue. Certains paysages sont beaux à en couper le souffle, comme le lever du soleil au-dessus de la Shark River et des forêts environnantes, magnifique spectacle pour les amateurs de photographie.

Shark River
Shark River
© markchevy

Grâce à ma voiture de location, il m’a donc été possible de visiter toutes les zones intéressantes de Miami, mais aussi le parc national d’Everglades, un des lieux les mieux préservés des États-Unis et parmi les plus riches au monde au niveau de la biodiversité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *