Mon récit de voyage en Sardaigne #1

La Sardaigne est une superbe destination qui plaira sûrement aux amateurs de tourisme balnéaire. Les côtes et les criques aux eaux transparentes se succèdent le long de la côte. En Sardaigne, on découvre aussi de très beaux paysages dans les terres ainsi que de nombreux villages plein de charme

Maddalena
Maddalena

C’est une région très plébiscitée ; et bondée, surtout au mois d’août où les tarifs sont d’ailleurs plus élevés que durant le reste de l’année. Globalement, le coût de la vie sur place est assez cher (compter 70/80€ la nuit dans un B&B ou d’un hôtel 3* situé dans une zone touristique comme la Costa Smeralda).

La Sardaigne est une région assez montagneuse mais les routes sont beaucoup plus faciles à pratiquer que la Corse. Visiter cette île en moto est une très bonne alternative !

Nous sommes restés une semaine sur place ; et nous avons choisi de réaliser le tour de la Sardaigne du Nord. Pour nous rendre à Olbia, nous hésitions entre l’avion ou le ferry, nous avons finalement réservé un vol Genève / Olbia avec Swiss Airlines dans le but de gagner du temps !

Jour 1 : Olbia / Arzachena / Palau

Nous arrivons à l’aéroport d’Olbia en début d’après-midi. Nous nous sommes rendus directement au centre de location de voiture situé à la sortie de l’aéroport (qui regroupe pas moins de 10 compagnies de location de voiture). A bord de notre Clio 4, nous prenons la direction de la ville de Palau, où nous avions réservé notre première nuit.

Sur la route, nous décidons de nous arrêter à Arzachena, un petit village réputé pour la présence de nuraghe, un monument conique formé de mégalithes. Nous avons visité le Tempietto di Malchittu et la Tombe des Géants de Coddu Vecchiu. Ces sites représentent l’architecture sarde ce qui mérite une escale, mais ils existent sûrement d’autres sites bien plus intéressants.

Nuraghe à Arzachena
Nuraghe à Arzachena

Nous avons ensuite poser nos valises au Camping Baia Saraceno, à Palau. Nous avons profité de la petite plage du camping, puis dégusté le bon fromage et la charcuterie de la petite supérette, et nous avons passé la nuit dans un tukul (une petite hutte qui nous a permis d’éviter de prendre la tente) !

Le port de Palau
Le port de Palau

Jour 2 : Palau / La Maddalena / Santa Teresa Gallura

Nous prenons la direction du port de Palau en milieu de matinée. Pour se rendre sur l’île de la Maddalena, il y a deux options : le ferry (idéal pour embarquer sa voiture et sa déplacer librement sur place) et le bateau (il accueille une trentaine de personnes et la visite dure toute la journée, idéal pour se rendre sur plusieurs criques inaccessibles en voiture). Nous avons choisi le ferry car le prix du billet était plus intéressant (environ 10€/personne contre 35€/personne pour le bateau) et parce que les repas proposés à bord de ces bateaux n’est pas terrible (d’après certains avis lus sur les forums).

Centre-ville de Maddalena
Centre-ville de Maddalena
Le port de la Maddalena
Le port de la Maddalena

Nous avons déjeuné près de la place centrale, nous nous sommes promenés au bord du port puis nous avons pris le bus local en direction de La Caprera. Nous sommes descendus au terminus. Juste à côté, nous avons découvert une jolie crique aux eaux cristallines dans un superbe coin de nature.

Plage sur l'île de la Caprera
Plage sur l’île de la Caprera
La Caprera (Maddalena)
La Caprera (Maddalena)
La Caprera
La Caprera

Nous sommes revenus à Palau en milieu d’après-midi puis nous nous sommes rendus à Santa Teresa Gallura. Depuis la plage, on aperçoit les falaises de Bonifacio en Corse ! La promenade sur les formations rocheuses au bord de la côte est très agréable.

La plage de Santa Teresa Gallura
La plage de Santa Teresa Gallura

Nous avons dormi au Sandalion. Le responsable de cet hôtel est sympathique, il parle de la Sardaigne avec beaucoup de passion.

Jour 3 : Santa Teresa Gallura / Sassari / Stintino / Castelsardo

Nous prenons la route en direction du village de Stintino. Notre GPS nous a fait passé par les terres. En approchant de la ville de Sassari, nous décidons d’y faire une pause. Mis à part une jolie place centrale et un parc très agréable, la ville n’a pas tellement de charme. Nous avons rapidement repris la route vers Stintino.

On a déjeuné dans un restaurant en bord de mer, près du port.

Port de la Maddalena
Port de Stintino

Puis nous nous sommes rendus à la fameuse « Spiaggia di Pelosa« , réputée pour être l’une des plus belles plages de Sardaigne. En plein mois d’août, la plage est ultra-bondée, on a donc mis 30 minutes pour trouver une place pour se garer, puis nous avons rebrousser chemin car il n’y avait pas de place pour poser sa serviette. Le cadre de cette plage est idyllique, pour en profiter, il est conseillé de s’y rendre en dehors de la saison touristique ou très tôt le matin !

Stintino
Stintino
La plage de Stintino
La plage de Stintino

Après quelques photos, nous avons finalement choisi la plage « Le Saline » pour nous baigner. Certes, les eaux ne ressemblent pas à celles des Maldives ou des Caraïbes comme à Stintino, mais la plage est moins bondée !

Nous avons ensuite pris la route vers Castelsardo, où nous avions réservé une nuit dans le charmant B&B Bellagio (une très bonne adresse) ! Ce village est perché sur un promontoire rocheux à pic sur la mer, ce qui m’a rappelé mon voyage aux Cinque Terre… Nous avons visité cette cité médiévale aux rues sinueuses et maisons colorées, ainsi que le château qui offre un joli panorama. J’ai beaucoup apprécié le charme de cette ville.

Castelsardo
Castelsardo
Ruelle de Castelsardo
Ruelle de Castelsardo

La deuxième et dernière partie de mon récit de voyage en Sardaigne est en ligne… Au programme : Alghero, Capo Caccia, Bosa, Orgosolo, Dorgali, Orosei, Cala Gonone, Cala Luna et Olbia !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>