Que faire au Pérou ? 10 visites incontournables lors d’un voyage !

Des Andes à la forêt amazonienne, de la fraicheur humide du littoral à l’aridité de l’intérieur du pays, le Pérou offre une palette très variée de paysages. C’est aussi un pays à l’héritage culturel très riche, nous réservant de belles surprises. Vous êtes perdus dans l’organisation de votre voyage ? On vous livre le Top 10 des choses à faire à travers ce beau pays, en collaboration avec l’agence de voyage sur mesure au Pérou, Perú Excepción.

  • 1 : Arpenter la capitale

S’étendant sur plus de 2 600 km2 sur la côte pacifique du Pérou, Lima est une ville très contrastée où les quartiers se succèdent et ne se ressemblent pas. Dans le quartier historique on sent bien l’empreinte coloniale : la magnifique Plaza de Armas est entourée de bâtiments à l’architecture typique de l’époque, l’église San Francisco constitue un emblème de l’art baroque péruvien et la Casa Aliaga, classée monument historique depuis 1972, retrace une bonne partie de l’histoire coloniale. Les quartiers de Barranco et Miraflores sont les quartiers chics bohèmes de la ville. Ils surplombent l’océan, s’y promener est très agréable et au coucher du soleil on aime prendre un verre à l’une des nombreuses terrasses de la promenade.

Le couvent San Francisco à Lima au Pérou
Le couvent San Francisco à Lima au Pérou
© Flickr – CHIMI FOTOS
  • 2 : Souffler à Arequipa

Arequipa est une ville aux maisons de pierres blanches extraites du volcan Misti qui domine la ville comme pour la protéger. Enfin, où que l’on soit dans la ville on aperçoit son toit enneigé. Lors de votre promenade, ne manquez pas le monastère Santa Catalina qui vaut vraiment le détour. Contrairement à l’idée que l’on peut se faire d’un monastère celui-ci est tout sauf austère et donnerait presque envie d’entrer dans les ordres ! Les murs sont peints de couleurs vives, des fontaines ornent les patios et les plantes fleurissent un peu partout. On vous conseille également de sortir de la zone urbaine pour vous rendre jusqu’au canyon de Colca, le plus profond au monde. Sur ses parois, des autochtones se sont établis, ont construit des villages et ont développé l’agriculture en terrasses. On admire notamment le système d’irrigation précolombien d’une ingéniosité exceptionnelle pour l’époque.

Santa Catalina à Arequipa
Santa Catalina à Arequipa
© Flickr – Arturo Goga
  • 3 : S’étonner devant les lignes de Nazca

Vous avez déjà entendu parler de ces figures géantes dessinés à même le sol ? Et bien c’est au Pérou que se trouvent ces symboles à la provenance encore indéterminée, et plus précisément aux alentours de la ville de Nazca. Entrée au patrimoine de l’Unesco en 1994, ces géoglyphes étonnent les visiteurs, qui viennent les admirer d’une tour construite pour l’occasion, en grimpant en haut de la colline voisine ou encore en montant à bord d’un hélicoptère.

Les lignes de Nazca
Les lignes de Nazca
© Flickr – Kaj Bjurman
  • 4 : Voguer sur le lac Titicaca

Mi-péruvien mi-bolivien, le lac navigable le plus haut au monde est une petite oasis de paix. On rencontre quelques touristes à l’approche des îles Uros, ces fameuses îles flottantes artificielles construites par les indigènes Uros avec de la totora, le roseau local. Mais lorsqu’on s’éloigne pour atteindre l’île de Taquile on se sent seul sur cette étendue si tranquille. L’air est clair et pur, le soleil brille l’île sent bon le pâturage : on redécouvre les plaisirs simples de la nature sauvage. Les habitant de l’île sont comme restés coincés dans le temps : ils parlent le quechua et respectent les normes sociales et législatives en vigueur sous l’empire inca. C’est une belle découverte, très authentique !

Uros Islands - Lac Titicaca
Uros Islands – Lac Titicaca
© Flickr – Andrew Miller
  • 5 : Admirer le faste de la civilisation inca à Cuzco

Sous sa devanture coloniale, Cuzco cache des trésors de la civilisation inca. En effet, nombril en quechua, elle était l’épicentre de l’empire inca. Le couvent Santo Domingo est un excellent témoin de ce métissage de culture propre à Cuzco : suite au tremblement de terre de 1950, il a révélé au grand jour les vestiges du Qorikancha, ou temple du soleil, le lieu sacré le plus important pour les Incas. La Place d’Armes est réputée l’une des plus belles du pays : les édifices s’accordent parfaitement entre eux, lui donnant tout son charme. A quelques kilomètres seulement de la ville se trouve la Vallée sacrée qui regorge de sites datant de l’ère précolombienne, plus impressionnants les uns que les autres. On pense par exemple au site archéologique de Pisac ou à la forteresse de Sacsayhuaman en forme de tête de puma, animal totem de Cuzco.

Plaza de Armas à Cuzco
Plaza de Armas à Cuzco
© Flickr – Mariano Mantel
  • 6 : Visiter le bien connu Machu Picchu

La Vallée sacrée comprend également l’une des sept nouvelles merveilles du monde : le Machu Picchu. Perché en haut d’un promontoire bien caché dans la jungle et difficile d’accès, la cité du Machu Picchu était la résidence secondaire des prêtres et nobles incas. Sa position exacte était d’ailleurs inconnue du commun des mortels. Aujourd’hui on y accède, depuis le village d’Aguas Calientes, à pied en suivant le chemin qui serpente jusqu’au sommet de la montagne sur 6 km ou bien en prenant le bus. La réputation du lieu n’est plus à faire, sachez juste que malgré tout ce que vous avez pu lire sur le sujet, rien ne vaut de l’avoir vu de vos propres yeux.

Le Machu Picchu au Pérou
Le Machu Picchu au Pérou
© wbirt1
  • 7 : S’ébahir devant la Cordillère Blanche

Plus longue cordillère tropicale au monde, la Cordillère Blanche est connue dans le monde entier pour ses quelques 20 sommets qui culminent à plus de 6 000 m. Et la neige éternelle s’est installée à partir des 5.000 mètres d’altitude. Les 700 glaciers de la chaîne montagneuse forment des paysages à couper le souffle : au-dessus des lacs bleus de montagne, les monts imposent leur silhouette grise et blanche. Elle cache également une faune et une flore incroyable, dont le Condor des Andes.

Trek au Pérou
Trek dans la Cordillère Blanche au Pérou
© Loquitita
  • 8 : Plonger dans l’histoire péruvienne au Nord

Cette région est le cœur historique du Pérou : c’est là que l’on retrouve les sites archéologiques les plus intéressants et éducatifs du pays. On peut par exemple visiter la cité précolombienne de Chan Chan, la plus étendue au monde. En effet à l’époque pouvaient y vivre 50 000 personnes. On peut également faire un arrêt à Huanchaco, un ancien village de pêcheurs reconverti en station balnéaire où les gens viennent surfer.

La plage de Huanchaco
La plage de Huanchaco
© Flickr – Geraint Rowland
  • 9 : S’enfoncer dans la jungle

Près de 30% du territoire péruvien est recouvert par la forêt amazonienne. La capitale de cette province, Iquitos, est particulièrement intéressante pour sa proximité avec l’une des plus grandes réserves naturelles au monde. La ville n’est accessible que par avion ou par bateau, c’est dire si elle est perdue dans la végétation. On y voit des animaux tropicaux comme le toucan ou le singe hurleur, des arbres de 60 m de haut, des nénuphars géants, des orchidées extravagantes et avec un peu de chance des dauphins roses. Puerto Maldonado se trouve à la frontière avec la Bolivie. Ville tranquille, sa végétation luxuriante et sa faune importante en font un point de départ privilégié pour des excursions au plus profond de la forêt.

Iquitos
Iquitos (Río Itaya )
© Flickr – Gaby Fil Φ
  • 10 : Tester la gastronomie péruvienne

Un incontournable du Pérou c’est aussi sa cuisine. Elle est très variée, grâce à la diversité des écosystèmes présents au Pérou. Ainsi on peut aussi bien y trouver des fruits de zones tempérées comme les pommes ou le raisin, que des fruits tropicaux tels l’ananas ou la noix de coco. Elle est aussi teintée de l’influence de plusieurs cultures : la culture indigène, la culture méditerranéenne rapportée par les conquistadors puis toutes les vagues d’immigration qui ont suivi à savoir les Nord-africains, les Chinois ou encore les Japonais. Aujourd’hui la gastronomie péruvienne est l’une des meilleures au monde et elle est en perpétuel questionnement. Vous ne pouvez pas repartir du pays sans avoir dégusté un ceviche et siroté un Pisco Sour !

Le Ceviche : le plat typique du Pérou
Le Ceviche : le plat typique du Pérou
© Flickr – James

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *