Comment se déplacer au Maroc ?

Le Maroc est l’une de mes destinations coup de cœur. J’ai visité ce pays pendant une semaine au mois de septembre 2013 et j’ai d’ailleurs consacré plusieurs articles à ce sujet sur mon blog de voyage. Je rêve d’y retourner très prochainement ! J’aborde aujourd’hui le sujet suivant : comment se déplacer au Maroc ? Que ce soit en ville, d’une ville à une autre ou pour parcourir un grand trajet à l’intérieur de ce pays, vous pourrez découvrir dans cet article des éléments de réponses qui vous aideront à organiser votre prochain voyage au Maroc.

Se rendre en ville depuis l’aéroport (et vice-versa) :

Vous avez le choix car à la sortie des aéroports, il y a des bus (environ 30 dirhams soit 3 euros pour se rendre au centre de Marrakech), des taxis (prévoir 60 à 80 dirhams) et des agences de locations de voitures. Le prix de la course en taxi est plus chère si vous arrivez le soir car vous payerez un supplément pour déplacement de « nuit ».

Taxis devant l'aéroport de Marrakech
Taxis devant l’aéroport de Marrakech
© Flickr – Bjørn Giesenbauer

Se déplacer en ville au Maroc :

Que vous séjourniez dans l’une des villes impériales (Marrakech, Fès, Rabat, Meknès), ou alors à Casablanca, Tanger, Essaouira, Ouarzazate… les moyens pour se déplacer sont variés.

Tout d’abord, pour les petites distances, la marche à pied est toujours une très bonne solution pour se déplacer en ville et prendre le temps de découvrir la ville, de se perdre dans les ruelles et de s’immiscer dans la vie locale. C’est aussi le seul moyen de déplacement pour se promener au cœur de Marrakech, dans les petites ruelles des souks et la place Jemma-el-Fna.

Le taxi est également très utilisé. Sur la grande avenue Mohammed V par exemple, on en compte un très grand nombre. Sachez que le prix de la course varie selon la taille du taxi. Les taxis qui comportent 3 places passagers sont moins chers que les « grands taxis » (vieille Mercedes) qui peuvent accueillir jusqu’à 6 passagers. Il faut prévoir environ 20 dirhams pour un petit déplacement en ville en taxi. Tout se négocie au Maroc, même le taxi ! Pour éviter de vous faire arnaquer pendant votre voyage, demandez avant de monter dans le taxi quel est le prix de la course estimée et la mise en route du compteur. Les conducteurs de taxis vous proposeront pendant la course de vous déposer devant certaines boutiques, répondez que vous n’êtes pas intéressé.

Le bus est également un moyen répandu pour se déplacer en ville. Il existe environ 30 lignes à Marrakech. Le coût d’un ticket de bus est d’environ 5 dirhams par personne.

Plus atypique, vous pouvez vous déplacer en calèche dans la médina pour découvrir la belle ville de Marrakech.

Calèches au Maroc
Calèches au Maroc
© Flickr – Kim Holland

Sur place, vous pouvez également louer un vélo, une mobylette (très utilisé par les locaux), un scooter ou une moto.

Se déplacer au Maroc entre deux villes ou sur le territoire :

Le bus est pratique pour rejoindre la destination que vous convoitez. Il y a des gares routières dans les villes du Maroc, c’est un bon point de départ pour rejoindre ensuite le lieu que vous souhaitez rejoindre. Prenez le bus tôt dans la journée pour être sûr d’avoir de la place et pour éviter les chaleurs pendant l’été. Vous pouvez choisir une société de bus comme la CTM (assez moderne et confortable) ou une compagnie locale (vieux bus). Voici le lien vers le site de la CTM pour connaitre les horaires et les tarifs. Vous pouvez comparer également avec les compagnies SATAS et Supratours. Comptez par exemple 80 dirhams pour le trajet Casablanca – Fez.

Le taxi peut également vous permettre de relier une ville à une autre. L’avantage c’est qu’il pourra vous conduire où vous le souhaitez même dans les coins les plus reculés (sauf les petits taxis qui restent uniquement en ville). Renseignez-vous bien sur le prix car ce ne sera probablement pas le mode de transport le plus économique pour une longue distance. Ces taxis qui peuvent vous conduire en dehors de la ville n’ont pas de compteur.

Taxi au Maroc
Taxi au Maroc
© Flickr – Steve Calcott

La location de voiture peut être une excellente alternative si vous souhaitez vous déplacer où vous voulez et à votre rythme. Idéalement, réservez votre voiture avant votre départ pour le Maroc. Cela vous garantira d’avoir de la disponibilité à vos dates de séjour, et vous pourrez ainsi choisir une agence ou une chaine de location de voiture reconnue. Vous pouvez consulter les tarifs de BSP Auto au Maroc et réserver en ligne votre véhicule sur son site web. BSP auto est un comparateur de prix spécialisé dans la location de voiture au Maroc (en Europe également). Ce site permet de trouver rapidement le meilleur prix, à partir de 26€ par jour avec Sixt par exemple. Europcar, Avis, Hertz et Alamo sont également comparés. Comme pour toute location, vérifiez bien l’état de la voiture avant de la conduire, lisez bien le contrat d’assurance etc. Selon votre destination et votre parcours, louez une voiture adaptée (un 4*4 par exemple pour parcourir les routes désertiques). Sachez que le code de la route n’est pas aussi bien respecté qu’en France alors soyez prudent !

bsp auto

L’avion peut être utilisé pour les déplacements entre deux villes. La compagnie qui dessert l’intérieur du pays est Royal Air Maroc. Les principales villes marocaines possèdent un aéroport et cela vous permettra de vous déplacer rapidement et en évitant certaines routes de montagne assez sinueuses selon votre destination.

Enfin, le train est également pratique pour se déplacer au Maroc. Avec la ligne Nord, il faut compter environ 6 heures pour rejoindre Tanger à Casablanca, et 3 heures entre Marrakech et Casablanca avec la ligne Ouest.

Comment je me suis déplacée lors de mon voyage au Maroc ?

Je suis partie faire le tour du sud marocain en voyage organisé. J’ai profité d’une promotion de dernière minute et je pense que le prix était imbattable, je n’aurais pas pu profiter d’un tel prix en me déplaçant par mes propres moyens sur place (taxi, bus, location de voiture). Nous avons traversé le pays en minibus. Ce mode de transport est très efficace. Petite péripétie : une roue du minibus a crevée juste après que nous ayons terminé l’ascension de l’Atlas (ouf, ce n’était pas au milieu de la montée). On a rencontré des enfants du village où nous étions tombés en panne, ils n’étaient pas habitués à rencontrer des touristes, c’était un moment magique. Pour nous rendre dans les dunes de Merzouga, on a embarqué à bord d’un 4*4, le trajet m’a beaucoup plu !

Notre 4*4 pour rejoindre Merzouga

Et lors des périodes libres, nous avons emprunté un taxi à Marrakech (avec lequel la négociation s’est avérée compliquée), et à Ourzazate. Montez à 7 dans un taxi était un grand moment et c’est un souvenir de voyage qui restera gravé, qu’est ce que l’on a pu rigoler !

Découvrez ici mon carnet de voyage à Marrakech et dans le Sud du Maroc. Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *